Pourqu’WA ?

wa logo normal size

Emois, et moi et m’WA ?

Une introspection flash éclair m’amène au constat suivant :
J’aurais voulu être une artiste.
Entre l’écriture, le dessin et la mode, mon cœur balançait.

Un rêve qui s’est vite écroulé puisqu’après avoir suivi des études en marketing, j’ai travaillé dans ce domaine, puis fini par devenir consultante. Sympa, mais çà manque un peu de « paillettes » !
Alors j’ai décidé de coucher dans des échanges épistolaires 2.0 les sujets qui m’animent : la mode, l’analyse des comportements humains (vaste programme que notre psychologie/chanalyse…), et,  comme une sorte d’évidence qui en découle : la mode éthique et écologique…avec des  « paillettes » s’il vous plaît !

Ma motivation aurait pu venir d’une révélation à travers  un voyage dans un pays du sud, m’ayant fait réaliser les problèmes de déséquilibres sur la planète (environnementaux, équité des richesses, surexploitation de l’homme et des ressources naturelles…). Ca aurait pu, mais je n’ai pas eu la chance de vivre une si belle expérience humaine.

Disons que je n’en ai pas eu besoin, mes vacances d’été au Maroc, durant toute mon enfance, ayant été bercées par la rationalisation de l’eau, où même en ville, les vannes fermaient à 17h au sens propre !! Sans parler de la pollution ou de la pauvreté, dont la vue bouleverse quand même un peu  notre petit quotidien. Ca aide à élargir son champ de vision du monde !

Autre exemple, sans vouloir tomber dans la caricature (c’est du vécu !) : donner une seconde vie aux vêtements est également fortement inscrit dans mes habitudes : c’est quand même bien déculpabilisant d’envoyer  des kilos de vêtements,  à peine portés,  à des filles qui en mesurent la véritable valeur et en feront un meilleur usage !

 

Parce que consciente que mes préoccupations purement égoïstes ont des répercutions immédiates sur la planète, ses habitants, et en auront plus tard, sur l’héritage gangréné que nous laisserons à nos enfants, je suis convaincue que nous pouvons changer la donne. Mieux équilibrer la balance entre ce que je porte et ce que j’apporte !

Un jour, je me suis demandé quels pouvaient être  mes leviers pour agir, vulgaire être (dé)pensant que je suis ?

M’interroger sur l’impact social et environnemental de l’industrie de la mode était un bon départ.

La mesure de ma responsabilité est devenue une évidence.

Je souhaite donc utiliser le support « Blog » pour démontrer qu’il  est possible de changer la donne, grâce à des modes de consommation du textile alternatif. ET SURTOUT, que l’on peut allier beau et écolo…donc  « avec des paillettes » (comment çà elle fait une fixation ?!)!!!

Curieuse de nature, mais pas hyperspécialiste de l’environnement, certaines questions me taraudent :

Notre boulimie de la mode est-elle sans conséquence ?
Derrière nos belles vitrines de magasins, que voit-on ?
Du rêve, certes, mais si on regarde un peu plus en détail ?
Comment « rationaliser » ma consommation du vêtement tout en restant « mode » ?
Des réponses qui passeront forcément par des  « billets verts »…à lire !

Bienvenu sur WA, pour des réponses, du partage, de l’échange, pour discuter et disputer (pourquoi pas ?), apprendre, grandir…

3 Responses

  1. Agir pour la planète, c’est au niveau de tout le monde, effectivement de petites choses pas très compliquée à appliquer, qui au bout du compte nous paraissent évidente….

  2. je découvre ton blog et je suis trop contente
    moi aussi tout ce gaspillage et cette consommation irraisonnée me fait me poser tellement de questions…
    très bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Google+ Comments ...