« What are we fighting for ? »

Le monde dans lequel nous voulons vivre
Préserver la planète, protéger l’environnement
Ne laisser personne priver les générations futures de leur avenir
La jeunesse qui s’engage pour le climat et son avenir
Sortir d’un monde de destruction et d’inégalités
Un monde où le bonheur des uns ne se fait pas au détriment des autres
La cohérence avec nos valeurs
Joindre le geste à la parole
Aimer, fédérer ce que l’humanité à de meilleur
Prendre soin de la vie sous toutes ses formes
Une renaissance économique et créative : repenser nos façons de créer, consommer, penser, vivre
Que nos dirigeants prennent leurs responsabilités

 

Le combat est en nous, si des portes nous sont fermées, nous devons les défoncer : qu’elles soient intérieures (introspection, changer notre façon de penser, changer nos habitudes) ou extérieures (passer à l’action non violente, la désobéissance artistique).

Pour nous battre, nous nous exprimons à travers l’art, la création, la musique.
Ensemble, interpelons, sensibilisons, fédérons, charmons les cœurs et les consciences sur les questions environnementales.
Ces armes non violentes aideront les organisations militantes à diffuser leurs messages dans le monde entier.

 

1. ART, MUSIQUE ET URGENCE CLIMATIQUE

Quand nous dansons, nous révélons le paysage de notre âme…
Nous n’éveillerons pas les consciences en nous plaignant ni en effrayant, alors rions et amusons-nous à changer le monde !
Les politiques ne contribuent pas au changement et à un monde meilleur. Artistes, innovateurs, penseurs anticonformistes le feront … et ils sont déjà au travail!

 

 

COSMOPOLIS les Amis du centre Pompidou
(et/ou à ICA London)
« What are we fighting for ? » …
Climate emergency !

(12/12/2019)

Et si nous imaginions un évènement artistique et musical « What are we fighting for ? » sur le thème de l’urgence climatique ?

    1. Rave 4 Climate de Give A Fuck (plateau DJ) : Fundraising pour soutenir les actions de Client Earth, ONG de juristes dévoués à protéger les mers, les forêts, le climat et la santé humaine.
    2. Concert d’artistes engagés (ex. Tshegue, The YD, Abd al Malik, Shaka Ponk… qui étaient présents sur la scène finale place de la République lors la marche du siècle le 13 mars à Paris, 107000 heartbeats citoyens dans les rues)
    3. Collaborer avec Les Eveillés, association noctambule organisant des soirées et concerts de soutien aux migrants (exilés politiques, climatiques, etc.) ex. Récemment Jeff Mills à La Gaîté Lyrique
    4. Production et enregistrement d’un morceau collectif pour le climat avec différents artistes engagés feat Michèle Lamy « What are we fighting for » : recettes reversées à des associations de défense de la nature (ex. Client Earth, Greenpeace, Extinction Rebellion, etc.), des réfugiés (climatiques, politiques, raciaux, etc.)
    5. Installation artistique ironique de « toilettes anti-cocaïne » Just don’t do it ! Responsable de 30% de la déforestation en Amérique du Sud (1 gramme de cocaïne correspond à 4m2 de destruction de la forêt Amazonienne et 6 humains, généralement mineurs, tués par kilos)
    6. Talks / Prises de paroles sur les questions de la crise environnementale « Comment éveiller les consciences, interpeler les cœurs et l’action sur l’urgence climatique grâce à l’art, la musique, la danse ? »

 

 

2. JEUNESSE CREATIVE POUR LE CLIMAT

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes souriantes, plein air

GREEN YOUTH IS THE NEW PUNK !
Si la norme est à la surconsommation (fast fashion) enfiévrée par la surproduction, le désordre aujourd’hui n’est-il pas d’être éco-responsable ?

Comme l’art, la Sustainable Fashion propose des réflexions sociétales, morales, politiques…
La jeune génération tient son propre destin entre les mains, face à l’inaction des gouvernements.
Ce qu’il faut commencer par changer pour sauver le monde, c’est la culture, notre propre mode de pensée. Cela passe par l’éducation !

 

Petite sœur de la Casa Geracao Vigidal née dans les Favelas de Rio, la Casa 93 est une école de mode à St Ouen, gratuite, humaine, sociale, solidaire, fortement engagée dans les questions environnementales, l’éthique et l’éco-responsabilité dans l’industrie de la mode …

Les étudiants aux âmes brutes, sans réseaux, ni moyens, à l’imaginaire pourtant si créatifs refusent de se laisser refroidir par les difficultés mais les utilisent pour inspirer le monde.
Ces jeunes designers éclairés sont conscients de l’urgence climatique et de l’impact de l’industrie sur notre planète.

 

 

Selfridges Lamyland X Casa 93

« What are we fighting for ? »…
Un futur de la mode plus juste, respectueux de la nature et des hommes.

(Avril 2020 : Fashion Revolution Week)

 

Et si, lors de la Fashion Revolution week (avril 2020), nous co-imaginions avec les étudiants un évènement autour du design et de la création engagée  « What are we fighting for ? »… une industrie plus humaine et plus responsable !

  • What are we fighting for ? ->  Brainstorming avec les étudiants de mode intéressés plus particulièrement par l’art et le design
  • Mise en vente de pièces Upcycling (récupération de vêtements ou objets auxquels ont donne une seconde vie ennoblie) co-réalisées par lés étudiants et des artistes
  • Faux blocage avec Extinction rébellion, puis prise de parole pour éveiller les consciences sur l’impact de l’industrie de la mode sur l’homme et l’environnement.
  • Ventes, dont les recettes seraient versées à l’association Modafusion : projet social à St Ouen (93), né dans les favelas de Rio, permettant aux jeunes éloignés des parcours académiques de la mode, de bénéficier gratuitement d’une formation professionnelle dans ce secteur.

Capture d’écran 2019-10-16 à 18.35.30

Capture d’écran 2019-10-16 à 18.39.35 Capture d’écran 2019-10-16 à 18.38.23 Capture d’écran 2019-10-16 à 18.37.48